Vous vous sentez concerné par la problématique des nuisances sonores à la Vallée de Joux ?

Alors n' hésitez pas à apposer votre témoignage sur notre site. Celui ci peut se faire manière anonyme si vous le désirez. Envoyez-nous simplement un mail (lien en haut à droite)

Votre soutien nous est précieux : vos nombreux témoignages étayeront le potentiel d influence sur les autorités politiques communales, cantonales et fédérales.

RAS LE BOL !

RAS LE BOL !

Nous avons choisi, il y a 20 ans de venir habiter dans la Vallée de Joux, havre de paix et lieu où il fait bon vivre.

Mais voilà maintenant bientôt 10 ans que cette belle et paisible région atteint un pic de nuisances sonores à la limite du supportable.

Et cela, à cause du comportement irrespectueux de certains chauffeurs du dimanche... Et du samedi aussi ! Quand nous avons acheté notre maison , on ne nous a pas dit qu on venait s installer au bord d un circuit de Formule 1 ! Alors, les jours de beau temps, nous sommes obligés de fuir notre demeure pour retrouver un peu de calme.

C'est vrai , nous avons de la chance d habiter cette région magnifique... et nous nous faisons un plaisir de la partager avec les touristes, mais SVP , un peu de respect pour ses habitants, que diable !

Samedi 28 mars 2020

J'habite dans un petit village au pied du Jura sur l'un des cols menant à la Vallée de Joux.

Ce magnifique coin de pays, à chaque belle journée clémente et ensoleillée, se transforme en un enfer sonore.

En effet, les habitants des cols voient déferler une horde de motards qui prennent nos routes et nos villages pour un circuit, nous sommes devenus une base de loisirs mécaniques, c'est invivable !

Voici un court aperçu de 14h44 à 15h44 : 172 véhicules trop bruyants (échelle de 1=dérangeant à 5=scandaleux).

C'est effrayant : en moyenne 1 véhicule toute les 20 secondes, pendant plusieurs secondes, c'est pratiquement une cacophonie permanente.

J'en suis arrivé à fuir mon domicile des heures durants, car même les fenêtres fermées, c'est infernal.

 

2021 04 17 10.29.44

Note du C.T.A. : les dB de ce relevé ont été mesurés à plus de 10m de la source de nuisance.

Un Art de Survivre

"Un Art de Vivre" maxime bien connue des Combiers....

... au fil du temps est devenue pour la période du printemps à l'automne "Un Art de Survivre" dans un enfer sonore.

Habitant à une quinzaine de mètres de la "grande route", je suis contraint de quitter mon domicile pour échapper à l'enfer sonore des beaux jours.

Un flux quasi continu de véhicule SUR-BRUYANTS défile, défile, défile du matin au soir.

Mais il faut fuir très loin : 

Sur notre Lac, ça ne suffit pas : je peux suivre le SUR-BRUIT de certains depuis leur départ du Pont presque jusqu'au Brassus, ce n'est pas tolérable aujourd'hui !

Je marchais aujourd'hui à la Têpe en dessus du Lieu : on les entends depuis la sortie du Lieu jusqu'au Sentier, ce n'est pas tolérable aujourd'hui !

 

Les Cols semblent transformés en circuits de grand-prix.

 

 

 

Feu Rouge

Je soutiens votre action contre le bruit du trafic à la Vallée.

Pour moi, la meilleure façon de faire respecter la vitesse, est le système du feu rouge réactif, qui s’enclenche si on dépasse
la vitesse, comme à Bois d’Amont, et aussi à Blonay.


Je ne sais pas si le bruit des motards serait beaucoup moins fort à une vitesse plus bas. C’est surtout leur nombre qui est agaçant
les weekends du beau temps. 


Je serais en faveur d’une vitesse maximale de 60 ou au moins 70, autour de la Vallée.


Le bout de route ( 1km) entre la sortie des Charbonnières et l’entrée au Pont est utilisé comme une piste de Formule 1 avec des dépassements effrayantes.

Derrière la Côte

Merci pour cette mobilisation.

Nous habitons derrière la côte même la haut ,les passages ce font avec les motards voitures anciennes ils me polluent l'existence...briser le silence le week-end merci pour votre dévouement a la cause